Son Excellence Georges REBELO PINTO CHIKOTI a pris fonction le 2 mars 2020, en tant que Chef de l’exécutif du Secrétariat ACP à Bruxelles, qui est l’organe administratif et technique du Groupe ACP.

C’est un diplomate de carrière, qui était encore en poste comme ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République d’Angola au Royaume de Belgique et auprès de l’Union européenne.

Pétri d’une grande expérience en gestion des crises de par son parcours professionnel, il est appelé à des nouveaux défis au sein du grand Groupe, dont les plus importants sont les négociations de l’accord post Cotonou ACP/UE, ainsi que la transformation du Groupe en faveur du multilatéralisme.

Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Cameroun Daniel EVINA ABE’E, en sa qualité de doyen des ambassadeurs des pays membres du Groupe ACP, est le premier Chef de Mission diplomatique à recevoir le nouveau Secrétaire Général des ACP. S.E.M. Georges REBELO PINTO Chikoti a démarré une tournée de prise de contact avec les Représentants des différents Etats de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique en poste à Bruxelles.

Les échanges des deux diplomates ont porté essentiellement sur le renforcement de la solidarité au sein du Groupe, des prochaines réunions importantes à préparer, mais aussi et surtout de la transformation en cours de ce vaste ensemble tant au niveau interne du Secrétariat ACP à Bruxelles, qu’au niveau intra ACP. Des nouvelles reformes sont à envisager à cet effet.

S.E.M. l’Ambassadeur, fort de son expérience et reconnu par ses pairs pour son dynamisme dans le cadre des relations avec l’Union européenne et les ACP, a partagé sa vision pour la réussite des missions ainsi que du but à atteindre par le ACP. Pour ce faire, les 79 Etats membres constituant le regroupement transcontinental devraient penser à augmenter les provisions du Fonds fiduciaire, afin d’être plus autonome et pouvoir prendre des décisions en toute indépendance, a souligné monsieur l’Ambassadeur.

Tof ABC et SG ACP 2Tof ABC et SG ACP 1

COMMUNIQUE DE PRESSE, Bruxelles, le 23 mai 2018

Le Groupe ACP résolu à négocier en tant qu’un seul bloc un nouvel accord post-Cotonou moderne

La 107e session du Conseil des ministres ACP se tiendra à Lomé, au Togo, les 29 et 30 mai 2018 sous la présidence de la Jamaïque, à un moment décisif des relations ACP-UE. Cette réunion constitue une étape importante vers l’ouverture des négociations entre le Groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (Groupe ACP) et l’Union européenne (UE). Les soixante-dix-neuf pays d’Afrique subsaharienne, des Caraïbes et du Pacifique s’exprimeront d’une seule voix lors de l’adoption d’un mandat pour les négociations avec l’UE en vue d’un accord post-Cotonou.

La 107e session du Conseil des ministres ACP sera précédée, le 27 mai, par une session extraordinaire consacrée aux négociations sur l’après-Cotonou. A la veille du lancement de ces négociations, il existe clairement un intérêt commun à harmoniser la future coopération ACP-UE avec le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et les objectifs de développement durable.

En plus de débattre de l’avenir du Groupe ACP et de ses relations avec l’Union européenne, la 107e session du Conseil ACP se penchera sur des questions stratégiques, telles que la transformation du Groupe pour le repositionner comme un acteur mondial plus efficace afin qu’il puisse mieux répondre aux besoins et aspirations de ses États membres. Les Ministres discuteront également du moyen de tirer parti des principes de complémentarité et de subsidiarité entre le Groupe ACP et les Organisations régionales et continentales, d’assurer le financement durable du Groupe et de promouvoir l’agenda du changement climatique au sein d'un Groupe ACP repositionné.

Au centre des discussions prévues à Lomé figure également la révision de l’Accord de Georgetown. Les modifications envisagées porteront notamment sur des dispositions relatives au préambule, aux critères d’adhésion et aux catégories de membres, une attention majeure étant accordée à l’appel lancé par les chefs d'État et de gouvernement ACP lors de leur 7e Sommet tenu en 2012 pour que des contacts et des relations soient noués avec d’autres États et groupes d'États.

Parmi les autres principaux points à l’ordre du jour figurent les questions liées aux produits de base et au commerce, le développement économique durable et le financement du développement.

En marge de la 107e session se tiendra, le 26 mai, une consultation inter-organismes avec des Organisations continentales et régionales, telles que la Commission de l’Union africaine (CUA), la CARICOM et le Forum des îles du Pacifique (PIF). Le Groupe ACP reconnaît le rôle important et actif de ces organisations, et plaide pour que la coopération qui le lie à celles-ci soit préservée et renforcée dans le cadre d'un accord post-Cotonou. L'objectif de cette consultation est de permettre aux Communautés économiques régionales (CER) et aux Organisations d’intégration régionale (OIR) de contribuer à l’élaboration du cadre de négociation du Groupe ACP en vue d’un accord post-Cotonou.

Le Conseil des ministres ACP est le principal organe de décision du Groupe ACP après le Sommet des chefs d'État et de gouvernement.

Cameroonian deputy, Joseph Hycianthe Owona Kono, takes off his function as newly elected Chair of the 49th ACP Parliamentary Assembly as well as co-Chair of the ACP-EU Parliamentary Assembly. His mission lasted a whole week in Brussels, Belgium, from the 19th of March 2018. 

 

DÉCLARATION DE L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE ACP RELATIVE À LA PRÉSERVATION DE L’UNITÉ ET DE LA SOLIDARITÉ DU GROUPE ACP

L'Assemblée parlementaire du Groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, réunie pour sa 49e session le 21 mars 2018 à Bruxelles (Belgique).

A. Rappelant les objectifs de l'Accord de Georgetown, notamment la consolidation et le renforcement de la solidarité et de l’unité du Groupe ACP ;

B. Considérant le préambule de l’Accord de Georgetown dans lequel les fondateurs se déclarent désireux de renforcer l’identité politique du Groupe ACP pour lui permettre d’agir et de parler d’une seule voix dans les enceintes et organisations internationales ;

C. Considérant  la Déclaration de Sipopo adoptée par le 7e Sommet des chefs d’État et de gouvernement ACP, dans laquelle ces derniers affirment sans équivoque que le Groupe ACP doit rester uni en tant qu’organisation intergouvernementale composée de 79 États membres d’Afrique sub-saharienne (48), des Caraïbes (16) et du Pacifique (15) ; 

D. Considérant également la déclaration de Port Moresby et le Communiqué de Waigani sur les perspectives d’avenir du Groupe ACP adopté par le 8e Sommet des chefs d’État et de gouvernement ACP tenu à Port Moresby (Papouasie-Nouvelle-Guinée) les 31 mai et 1er juin 2016 ;

E. Accueillant avec satisfaction le soutien et l’engagement de l’Union africaine, du Forum du Pacifique et du CARICOM en faveur des idéaux communs d’éradication de la pauvreté et de réalisation des objectifs de développement durable ;

F. Soucieuse de ne prendre aucune décision de nature à entraîner une fragmentation du Groupe ACP et, partant, à remettre en cause l’unité ancrée dans les valeurs du Groupe ACP ;

G. Consciente de la nécessité de définir des objectifs solides et encore plus ambitieux afin de faire face aux défis auxquels les pays ACP sont confrontés aujourd’hui, et convaincue que la capacité à relever ces défis réside dans un modèle d’unité des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique ;  

1. Se félicite de la position historique des Chefs d’Etats et de Gouvernement en faveur du maintien d’un Groupe des Etats ACP uni en tant qu’entité indivisible, mettant à profit son importance numérique pour jouer un rôle de premier plan dans le règlement des questions relatives au développement international ; 

2. Encourage tous les États membres à réaffirmer leur attachement aux idéaux et valeurs énoncés dans le document-cadre d’orientation ACP « Vers le Groupe ACP que nous voulons », adopté par le Conseil des ministres ACP lors de sa 105e session tenue à Bruxelles les 3 et 4 mai 2017 ;

3. Appelle tous les États membres du Groupe ACP à rester unis et à entreprendre les négociations sur l’accord appelé à faire suite à l’Accord de Cotonou en tant qu’entité unique, conformément à la vision et à la mission du Groupe ACP définies lors de leurs 7e et 8e Sommets, ainsi que dans le document-cadre d’orientation ACP intitulé « Vers le Groupe ACP que nous voulons ». 

 

Bruxelles, le 21 mars 2018 

                                                              

It was on Friday the 23rd of March 2018 at ACP House that top dipolmats sitting around the table with Secretariat General, Dr. Patrick Gomes, in a ceremony chaired by Dr. Natalie Corrrie Kordas opened a fresh new page in developments on women's rights in the three continents covered by the 79-nation group. 

Ambassadeur

Ambassador Daniel EVINA ABEE

S.E. Monsieur Daniel EVINA ABE'E
Ambassadeur

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

FacebookYouTubeflickrtwitter

Passeports - État de la demande

Passeports Etat de la demande

Nouvelles du Cameroun

Mission du Cameroun auprés de l'UE (Archive)