Négociations futur accord ACP-UE

Nouvelles ACP
Typography
          L'Union Européenne (UE) et les 79 pays du Groupe des Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) ont commencé des négociations sur l'avenir de leur coopération après 2020. L'ambition est de transformer le partenariat actuel en une alliance politique moderne. La nouvelle structure proposée consiste en :                                                                        
•Un accord de base commun entre l'UE et l'ensemble des pays ACP (énonçant les principes et les valeurs communs à l'UE et à l'Afrique, aux Caraïbes et au Pacifique et exposant les grands objectifs poursuivis) ;
 
•Combiner à trois partenariats régionaux renforcés (UE-Afrique, UE-Caraïbes et UE-Pacifique) se présentant sous la forme de protocoles spécifiques. Ces trois grands piliers orientés vers l'action permettront aux acteurs concernés de participer à la négociation, à la gouvernance et à la mise en œuvre du futur partenariat, dans le respect du principe de subsidiarité.                                                                               
          Les partenariats régionaux flexibles devraient être gérés par les régions elles-mêmes, les organisations régionales concernées jouant un rôle accru dans la mise en place et la gestion des futurs partenariats régionaux. 
         
                   Le premier cycle de négociations politiques a eu lieu à New York (USA) en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. A cette occasion, le négociateur en chef de l'UE, M. Neven Mimica, commissaire chargé de la coopération internationale et du développement, a déclaré que : "Le partenariat entre l'UE et les ACP est un atout pour l'UE ainsi que pour le multilatéralisme en général. La révision de l'accord actuel est l'occasion de renforcer encore ce partenariat et de le moderniser pour prendre en compte les évolutions mondiales, telles que le programme à l'horizon 2030 des Nations unies ou l'accord de Paris sur le climat." Tandis que de l'autre côté, M. Robert Dussey, ministre des affaires étrangères et de la coopération du Togo, négociateur en chef du Groupe ACP a rappelé : "La relation entre le Groupe ACP et l'UE a été établi en 1975 par le premier article de l'accord de Georgetown, l'acte constitutif du Groupe ACP." Il a ajouté que : "Le partenariat ACP-UE est une réalisation remarquable et précieuse, qui au fil des 45 années de son existence, a resserré les liens entre les populations et les pays de l'ACP et de l'Union européenne. L'ouverture des négociations aujourd'hui préfigure la continuité des relations de confiance chères aux parties de ce partenariat." 
          L'accord de Cotonou, qui régit les relations UE-ACP, arrive à expiration en février 2020. En vertu de l'article 95 de cet accord, les partenaires doivent entamer des négociations 18 mois au plus tard avant sa fin. Par conséquent, afin de respecter ce délai, les deux parties ont lancé le processus de négociation en juillet 2018 par un échange de lettres et de leurs mandats de négociation respectifs. Dans la même lancée, une série de réunions de négociations techniques au niveau des ambassadeurs ACP et des hauts fonctionnaires de l'UE, a débuté le 18 octobre 2018 à la maison ACP à Bruxelles, et cela va durer jusqu'à l’été 2019.  

Ambassadeur

Ambassador Daniel EVINA ABEE

S.E. Monsieur Daniel EVINA ABE'E
Ambassadeur

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

FacebookYouTubeflickrtwitter

Passeports - État de la demande

Passeports Etat de la demande

Mission du Cameroun auprés de l'UE (Archive)